Aliments qui abaissent la glycémie

By Admin_Servier 4 years ago
Accueil  >  Nourriture  >  Articles sur la nourriture  >  Aliments qui abaissent la glycémie

Aliments qui abaissent la glycémie

Pouvez-vous manger votre façon de sortir de l’hyperglycémie ?

La consommation de certains aliments peut aider à abaisser la glycémie.

Cannelle : Quand vous pensez à la cannelle, votre esprit peut naturellement se tourner vers la combinaison de la cannelle et du sucre. Ainsi, le fait que la cannelle est efficace pour réduire la glycémie et réduire le risque de développer le diabète peut être une surprise. La cannelle entière et les extraits de cannelle abaissent la glycémie à jeun. La cannelle réduit également la glycémie à jeun, le cholestérol total, les triglycérides et le “mauvais” cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL), tout en augmentant le “bon” cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL).

Mais attention : il existe plusieurs sortes de cannelle, dont certaines sont meilleures que d’autres. Par exemple, la cannelle de Saïgon contient des niveaux élevés de coumarine, un ingrédient naturel lié à des lésions hépatiques potentielles. La cannelle de Ceylan pourrait être plus sûre.

Fenugrec : Le fenugrec est une épice dont les feuilles et les graines sont couramment utilisées dans la cuisine sud-asiatique. Les graines de fenugrec sont apparentées aux haricots. Il est utilisé comme supplément par les mères qui allaitent et dans une vaste gamme d’herbes médicinales. Le fenugrec abaisse le taux de sucre dans le sang chez les personnes atteintes de diabète, ainsi que chez les personnes prédiabétiques.

La fibre contenue dans les graines de fenugrec est efficace pour ralentir la digestion des glucides. Le fenugrec peut être pris comme thé ou ajouté à une grande variété de recettes savoureuses.

Ail et oignons: L’ail est utilisé depuis des années pour abaisser le taux de cholestérol, mais il abaisse aussi la glycémie. Les extraits d’ail augmentent la quantité d’insuline chez les personnes atteintes de diabète.

Dans de nombreuses recettes, l’ail est souvent accompagné d’oignons, ce qui peut également avoir des effets positifs sur la glycémie. Les composés à base de soufre présents dans les oignons, comme la S-méthylcystéine et la quercétine flavonoïde, seraient responsables de ces effets.

Avocats : Les acides gras mono-insaturés sont des éléments importants d’un plan visant à maintenir un taux de glycémie sain. Ces graisses sont un élément nutritif clé de l’avocat.

Il a été démontré que les avocats réduisent le risque de syndrome métabolique et de diabète. Ils améliorent le jeûne et la glycémie moyenne. Ils diminuent également la résistance à l’insuline, une partie du prédiabète où les cellules du corps ne répondent pas à l’insuline que le corps produit. Les avocats augmentent également le sentiment de satisfaction après le repas et ont un impact sain sur la tension artérielle et l’inflammation.

Baies : Les anthrocyanines sont des nutriments que l’on trouve dans les plantes colorées, surtout dans les légumes et les fruits. On les trouve aussi dans le thé, le miel, le vin, les noix, l’huile d’olive et le chocolat. Les fruits bleus, violets ou à peau rouge ont des concentrations plus élevées. Les mûres et les myrtilles sont les principales sources d’anthrocyanines. Les anthrocyanines affectent directement la glycémie après un repas en inhibant certaines enzymes digestives. Cela ralentit la digestion et prévient les pics de glycémie après les repas riches en amidon. Les éléments nutritifs que l’on trouve dans les myrtilles ne font pas que ralentir la digestion.

L’ajout de myrtilles au régime alimentaire des personnes obèses qui souffraient de prédiabète, grâce à quelques smoothies aux myrtilles par jour pendant six semaines, a amélioré la sensibilité à l’insuline. Un autre avantage : les myrtilles sont également une excellente source de fibres solubles et d’un certain nombre d’autres nutriments importants.

Cerises : Les cerises, en particulier les cerises acidulées et les cerises douces foncées, sont pleines d’anthrocyanines. Les personnes qui mangent des aliments riches en anthrocyanines ont une résistance à l’insuline plus faible et des niveaux d’inflammation plus faibles.

La résistance à l’insuline empêche l’insuline de fonctionner correctement et d’abaisser la glycémie à un niveau normal. Une alimentation riche en anthrocyanines améliore l’utilisation de l’insuline et abaisse la glycémie.

Vinaigre : Comme la célèbre nounou anglaise Mary Poppins aurait pu chanter si elle avait su : “Une cuillerée de vinaigre fait descendre le sucre!” Le vinaigre de cidre de pomme est populaire dans les cercles d’alimentation naturelle depuis longtemps. L’acide acétique dans le vinaigre réduit les niveaux de certaines enzymes dans l’estomac.

Boire un mélange de vinaigre de cidre de pomme et d’eau avant de manger a des bienfaits pour la santé. Il aide à augmenter la sensibilité à l’insuline et à réduire la hausse de la glycémie après avoir mangé des féculents chez les personnes atteintes de prédiabète ainsi que chez les diabétiques.

Café : Augmenter votre consommation de café d’une tasse par jour peut réduire votre risque de diabète de plus de 10 %.

Mangues : Paradoxalement, bien que les mangues puissent avoir un goût sucré, ce fruit délicieux fait baisser la glycémie. La consommation quotidienne de 10 grammes de mangue lyophilisée, ce qui équivaut à environ la moitié d’une mangue fraîche[environ 100 grammes], aide à réduire la glycémie chez les personnes obèses. Les mangues contiennent également des fibres et plus de 20 vitamines et minéraux différents, dont les vitamines A et C, et du folate.

Huile d’olive : L’huile d’olive favorise la libération de l’hormone coupe-faim, la leptine. De plus, l’huile d’olive, riche en acides gras monoinsaturés comme celle de l’avocat, prévient l’insulinorésistance ainsi que l’accumulation des graisses gastriques.

Œufs : Fait intéressant et peut-être inattendu, les personnes obèses qui reçoivent deux oeufs par jour au déjeuner perdent 65 % de poids de plus que celles qui prennent un déjeuner similaire sans oeufs. La consommation d’œufs contrôle la faim en réduisant la réponse insulinique post-prandiale et contrôle l’appétit en prévenant les fluctuations importantes des taux de glucose et d’insuline. Les personnes qui mangent des œufs au petit déjeuner mangent moins de calories pendant les 36 prochaines heures.

Fruits à coque et graines : Les noix, comme les amandes, et les graines, comme le chanvre, le chia et le lin, sont un excellent moyen d’abaisser la glycémie et d’augmenter votre apport alimentaire en autres micronutriments.

Toutes les noix sont riches en chrome, ce qui aide à réduire la glycémie. Cependant, les amandes contiennent une quantité relativement plus élevée de magnésium que les autres noix, les noix de cajou arrivant juste derrière. Prenez une poignée d’amandes ou de noix de cajou crues la prochaine fois que vous avez envie d’une collation. Juste une petite poignée permettra de contrôler votre glycémie et de fournir à votre corps une foule de micronutriments.

Autres aliments : De nombreux autres aliments peuvent vous aider à réduire votre glycémie, notamment l’orge, les citrons et les patates douces. Espérons que quelques-uns de ces aliments ou les aliments énumérés ci-dessus sont des aliments que vous aimez !

En résumé, n’oubliez pas que la façon la plus importante d’éviter l’apparition du diabète si vous êtes insulinorésistant est de perdre du poids et de faire de l’exercice. Aucun aliment ou supplément ne remplacera à lui seul les bienfaits à long terme de la perte de poids et de l’exercice.

Une pincée de cannelle dans votre café du matin et un bol de bleuets pourraient quand même être une bonne façon – tant du point de vue du goût que de la santé – de commencer la journée !

print
Categories:
  Articles sur la nourriture, Nourriture